Contexte

La première commande que remplit seul Jean-Baptiste Verret est l’église de Saint-Patrice de Magog. En décembre 1893, Mgr Antoine Première EgliseRacine recommande au curé Charles-Édouard Ouellet de terminer l’église sur le soubassement construit six ans plutôt selon les plans de l’architecte Théo Lemaire, d’une longueur de 180 pieds par 65 pieds de largeur. Sur cette base, Verret élève un bâtiment de pierre d’une hauteur de 48 pieds. La fabrique retient d’abord les services de Jean-Baptiste Reid pour monter la charpente. Cependant, à la suite de la faillite de ce dernier, l’entrepreneur Filias Boileau et frères, de l’Île Bizzard, termine la structure. Quant à la maçonnerie, on fait appel à celui qui en 1887 bâtissait le soubassement, Jos. Dubuc, entrepreneur de Saint-Jean.