Onction des malades

Dieu veut nous rencontrer à tous les grands moments de notre vie. Cette vie est toujours fragile. À tous moments, quelqu’un peut être atteint d’une maladie grave. Dieu ne nous laisse pas tomber alors. Au contraire, il se fait encore plus présent par le sacrement des malades.
Dans sa lettre, St Jacques nous y invite : « Quelqu’un parmi nous est-il malade? Qu’il appelle les prêtres de l’Église. Ils prieront sur lui après avoir fait sur le malade des onctions d’huile. La prière de la foi sauvera le malade. »

Malades

Recevoir l’onction des malades ne veut pas dire que la mort viendra sûrement. Il n’est pas rare de voir un malade retrouver ses forces après qu’il eût reçu le sacrement. Reçu avec foi, celui-ci donne toujours une grande sérénité face à la mort.

Renseignements pratiques
Chaque année une célébration communautaire se déroule lors de la Journée des malades à la fin de mai ou au début de juin, selon les années. Pour la célébration individuelle, sur demande et communiquer avec Mme Michelle Lamontagne (819-843-5844 poste 26)